Presse – Waka Douvan Jou

Toute la presse

Photos / La pièce

Max Diakok nommé chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres par Fleur Pellerin ministre de la culture

« Waka Douvan Jou » labellisé par le Ministère de la Culture (voir p38)

Waka Douvan Jou – Tournée 2014 : « Un régal mélangeant paroles dites, paroles chantées, récit habilement raconté et des gestuelles parfaitement rythmées. L’ensemble nous transporte au firmament. » En créole : «Sé on sòs a pawol palé, pawol chanté, istwa byen rakonté é jès dè kò byen byen kadansé. Tousa ka chayé-w, ka menné-w alè « au firmament». Lukuber Séjor / Luc Hubert Séjor, chroniqueur, France TV Guadeloupe 1ère

Waka Douvan Jou « A voir absolument » St Martin’s Week 01/12/14.

Waka Douvan Jou Retour sur les ateliers pédagogiques au Domaine St Jacques (Martinique) 27/11/14 France Antilles. pour lire l’article–>>

Waka Douvan Jou « Le spectacle était merveilleux. Ce sont des professionnels avec beaucoup de travail, talents et grâce. Merci pour cette belle prestation. » 25/11/14 Valérie Vilovar, Directrice du Ciné Lamentin.

Waka Douvan Jou « Une réappropriation artistique de l’histoire de la Caraïbe, et plus particulièrement de la Guadeloupe » 25/11/14 FranceAntilles lire l’article

Le Gwoka sur la liste du PCI de l’UNESCO Interview de Max DIAKOK FranceTV Guadeloupe 1ère – 26 nov 2014  Laura Philippon  Lire l’article

Waka Douvan Jou décembre 2013 Benoit Lagarrigue « Cette pièce laisse l’imaginaire ouvert pour tous. Elle ne concerne pas que les Guadeloupéens. Tout le monde peut s’y retrouver : les Antillais à travers l’esclavage, les ouvriers à travers l’exploitation, les originaires du Maghreb à travers les printemps arabes… » « Les allusions à l’histoire sont bien sûr fortes, mais c’est avant tout un univers merveilleux. » lire l’article

Mondomix 04-10-2012 de Benjamin Minimmum. La nuit Gwoka réveille les sens. A propos du spectacle Waka Douvan Jou. « Il est question d’un arbre à sons qui inspire aux villageois un élan de liberté réprimé par les pouvoirs publics. Cette métaphore de l’histoire de la Guadeloupe de l’esclavagisme à l’affirmation de l’identité créole est une belle entrée en matière à cette Nuit Blanche dédiée au gwoka.. ». Pour lire l’article, cliquez ici –>>

Le JSD du 01-10-2012. Portrait. Cliquez sur l’icône —->

A propos du spectacle Waka Douvan Jou : « la Délégation générale à l’Outre-Mer et la Compagnie Boukousou ont présenté du 23 au 25 avril, à l’auditorium de l’Hôtel de Ville de Paris, un conte musical, poétique. Philippe Cantinol, le conteur, Max Diakok (danseur-comédien), Jony Lerond dit Somnanbil, Emmanuel Reveille dit Biloute (musicien comédien) et Lydie Fesin (danseuse) ont enchanté les six cents enfants des centres de loisirs de Paris venus assister à cette représentation. Les enfants ont posé de nombreuses questions aux artistes à l’issue de la représentation. » Pari Outre Mer 32- juillet 2012

Article sur WAKA DOUVAN JOU dans Gens de la Caraïbe 30/01/06 (V Larose)

Comments are closed.