COMPAGNIE BOUKOUSOU

"Paraboles du corps, Odyssée abyssale, Un
rituel pour enlacer l'espace, une espèce de
krik pour interpeller la cour quand elle dort"

Presse – Waka Douvan Jou

Toute la presse

Photos / La pièce

Max Diakok nommé chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres par Fleur Pellerin ministre de la culture

"Waka Douvan Jou" labellisé par le Ministère de la Culture (voir p38)

Waka Douvan Jou décembre 2014 -Le- Pélican (quotidien francophone de Saint-Martin) :" Si, sans surprise, la danse de Max Diakok, passé maître et référence dans le genre, impressionne ; les quatre autres acteurs sur scène savent aussi et sans conteste s’imposer. Rosy Leen est absolument épatante, tant en danse qu’en jeu d’actrice, passant avec une dextérité déconcertante, de la petite fille qui refuse d’aller dans une école trop triste, à la diablesse très inquiétante qui a pour mission d’éteindre le soleil. Excellents musiciens, Emmanuel Reveille et Jony Lerond proposent à l’assistance une transe rythmique, grâce à leurs percussions mais aussi en produisant d’incroyables bruits de bouche lorsque les tambours disparaissent et que les hommes n’ont plus que leurs corps pour s’exprimer. Enfin, d’une présence implacable et d’une classe absolue, le maître de cérémonie, le conteur Philippe Cantinol, lance, dans une diction à la fois lancinante et ciselée, des mots d’une beauté brute parfois empruntés à Ernest Pepin (Tambour Babel) et Guy Tirolien (Prière d’un petit enfant nègre)." -Lire l'article en ligne  

Waka Douvan Jou - Tournée 2014 : « Un régal mélangeant paroles dites, paroles chantées, récit habilement raconté et des gestuelles parfaitement rythmées. L’ensemble nous transporte au firmament. » En créole : «Sé on sòs a pawol palé, pawol chanté, istwa byen rakonté é jès dè kò byen byen kadansé. Tousa ka chayé-w, ka menné-w alè « au firmament». Lukuber Séjor / Luc Hubert Séjor, chroniqueur, France TV Guadeloupe 1ère

Waka Douvan Jou « A voir absolument » St Martin’s Week 01/12/14.

Waka Douvan Jou Retour sur les ateliers pédagogiques au Domaine St Jacques (Martinique) 27/11/14 France Antilles. pour lire l’article–>>

Waka Douvan Jou "Le spectacle était merveilleux. Ce sont des professionnels avec beaucoup de travail, talents et grâce. Merci pour cette belle prestation." 25/11/14 Valérie Vilovar, Directrice du Ciné Lamentin.

Waka Douvan Jou « Une réappropriation artistique de l’histoire de la Caraïbe, et plus particulièrement de la Guadeloupe » 25/11/14 FranceAntilles lire l’article

Le Gwoka sur la liste du PCI de l’UNESCO Interview de Max DIAKOK FranceTV Guadeloupe 1ère – 26 nov 2014  Laura Philippon  Lire l’article

Waka Douvan Jou décembre 2013 Benoit Lagarrigue "Cette pièce laisse l’imaginaire ouvert pour tous. Elle ne concerne pas que les Guadeloupéens. Tout le monde peut s’y retrouver : les Antillais à travers l’esclavage, les ouvriers à travers l’exploitation, les originaires du Maghreb à travers les printemps arabes… » « Les allusions à l’histoire sont bien sûr fortes, mais c’est avant tout un univers merveilleux. » lire l'article

Mondomix 04-10-2012 de Benjamin Minimmum. La nuit Gwoka réveille les sens. A propos du spectacle Waka Douvan Jou. "Il est question d'un arbre à sons qui inspire aux villageois un élan de liberté réprimé par les pouvoirs publics. Cette métaphore de l'histoire de la Guadeloupe de l'esclavagisme à l'affirmation de l'identité créole est une belle entrée en matière à cette Nuit Blanche dédiée au gwoka..". Pour lire l'article, cliquez ici -->>

Le JSD du 01-10-2012. Portrait. Cliquez sur l'icône ---->

A propos du spectacle Waka Douvan Jou : "la Délégation générale à l’Outre-Mer et la Compagnie Boukousou ont présenté du 23 au 25 avril, à l’auditorium de l’Hôtel de Ville de Paris, un conte musical, poétique. Philippe Cantinol, le conteur, Max Diakok (danseur-comédien), Jony Lerond dit Somnanbil, Emmanuel Reveille dit Biloute (musicien comédien) et Lydie Fesin (danseuse) ont enchanté les six cents enfants des centres de loisirs de Paris venus assister à cette représentation. Les enfants ont posé de nombreuses questions aux artistes à l’issue de la représentation." Pari Outre Mer 32- juillet 2012

Article sur WAKA DOUVAN JOU dans Gens de la Caraïbe 30/01/06 (V Larose)